ORGANISER SON MARIAGE A L’ETRANGER

Pour une raison familiale ou culturelle, vous souhaitez vous marier à l’étranger. Alors pour faire en sorte que la préparation de ce grand jour -déjà pas si simple en France !- soit moins compliquée, Popcarte vous donne toutes les clés. Prêts pour le guide du mariage à l’étranger ? Prenez votre ordinateur et votre mappemonde, c’est parti !

Option n°1 : l’autorité française

Pour vous marier à l’étranger, au lieu de contacter la mairie comme en France, il vous faudra contacter l’autorité en rigueur dans votre ville ou région : consulat ou ambassade de France.
Vous devrez remplir les mêmes conditions et réaliser les mêmes formalités que pour un mariage en France : dossier de mariage, publication des bans… Pensez donc à anticiper, comme en France voire même un peu plus ! Quatre à cinq mois avant la date de votre mariage sera une fourchette largement sécurisante !
Pour la procédure, vous devrez apporter :

  • des pièces d’identités et leurs photocopies (qui justifient notamment de votre nationalité française)
  • un justificatif de domicile
  • une copie de l’acte de naissance datant de moins de 3 mois
  • les formulaires de l’autorité pour le mariage remplis et signés

En plus du dossier et des bans, il peut vous être demandé de passer une audition, surtout si l’un des deux époux n’est pas français. Pas de panique toutefois : il s’agit d’une pratique courante, même en France. Il s’agit juste pour l’autorité française de vous entendre dire pourquoi vous voulez vous marier et pourquoi ce lieu.

Une fois votre dossier terminé et vos bans publiés, l’autorité française vous délivrera un certificat de capacité à mariage. En d’autres termes : courrez ! Vous pouvez vous dire oui !

Option n°2 : l’autorité étrangère

Il se peut que vous préfériez toutefois que votre mariage soit célébré par un officier de l’état civil local. Dans ce cas, reprenez la procédure de l’option précédente et ajoutez-y une traduction de tous les documents délivrés par l’autorité française dans la langue de votre pays d’accueil ! Choisissez un traducteur assermenté pour cette tâche, puis transmettez vos documents à l’autorité étrangère locale. Ainsi, vous serez en règle pour vous dire “Si”, “Yes”, “Da” ou “Ja” !

Option n°3 : un mariage en Algérie, au Maroc ou en Tunisie

Se marier dans un de ces trois pays requiert une procédure encore différente des deux options précédentes. En effet, pour toute demande de mariage ou transcription d’un acte de mariage en français, il vous faut envoyer un courrier postal avec tous les documents au Bureau des Transcriptions du Maghreb :
Service central d’état civil
BTM
11 rue de la Maison Blanche
44941 NANTES CEDEX 9

Pour savoir quoi envoyer et avoir les bons justificatifs à remplir, on vous conseille de vous rendre sur le site internet du Consulat général de France en vigueur dans le pays concerné.

Et voilà ! Ce n’était pas si compliqué, n’est-ce pas ? Maintenant que vous savez tout pour l’organisation d’un mariage à l’étranger, on vous souhaite bon courage pour les procédures, mais surtout plein de bonheur pour votre mariage à venir !