Présentez-nous votre bébé. 

Jade 29 ans et Romain 32 ans, nous sommes les heureux parents de notre jolie Gaïa, qui est née le 13 février 2021 à 11h10. Elle pesait 3,565kg et mesurait 51cm.

 

Quand avez-vous su que vous étiez enceinte ? Comment l’avez-vous annoncé ? 

Le 22 mai 2020, j’ai fait le test urinaire avec Romain, car j’avais des soupçons (nausées, odorat développé, seins énormes).
On l’a annoncé avec des photos souvenirs et la photo du test à la fin, et avec des devinettes à certains de nos amis.

 

Comment avez-vous annoncé le sexe du bébé ?

Avec une rose, car les filles naissent dans les roses c’est bien connu 😉

 

Comment avez-vous choisi son joli prénom ? L’avez-vous gardé secret ?

On n’avait pas trop d’idées pour un prénom de fille. On voulait un prénom basque à la base, on aimait beaucoup Elaia, mais mes hormones en ont décidé autrement.
Romain aime les prénoms qui se terminent en -ia. Puis j’ai découvert Gaïa, j’ai regardé la signification, qui correspond tellement à notre état d’esprit, nos valeurs. Gaïa est la déesse grecque de la terre, la Terre-mère. Le prénom a tout de suite plu à Romain. Je trouve qu’il fait à la fois fort de caractère et doux, comme nous aimerions qu’elle soit.

 

Comment ses frères et sœurs ont accueilli l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille ?

Gaïa est notre premier enfant et le premier petit-enfant de la famille.

 

 

Comment vous êtes-vous préparé à l’accouchement et à l’arrivée de bébé ?

On venait également d’acheter une maison à rénover, alors nous étions à fond dans les travaux, j’avoue que ces 9 mois sont passés très vite. Je profitais tous les soirs de mon petit ventre, de lui faire des caresses et de lui parler, c’était notre petit moment privilégié. Nous avons participé aux cours de prépa, qu’on a apprécié et qui nous ont permis d’y voir plus clair sur l’accouchement, même si on se rend compte, au retour de la maternité, que ce n’est jamais assez. Il devrait y avoir un accompagnement plus soutenu à domicile les premiers mois, c’est à ce moment-là qu’on se pose le plus de questions. Quand c’est notre premier enfant, on ne s’imagine pas assez tout ce que l’on va être amené à vivre.

Ma sœur m’a également offert un livre sur la grossesse, très intéressant, qui m’a aidé à y voir plus clair et surtout à relativiser. J’ai préparé mon projet de naissance avec Romain, nous nous sommes mis d’accord sur certains points. Il a toujours été derrière moi, à me soutenir dans mon envie d’accoucher naturellement. Puis ma sœur, ainsi qu’un ami sophrologue m’ont fait des séances afin d’imaginer mon accouchement et de m’y préparer de manière positive.

 

Pendant votre grossesse, aviez-vous des envies particulières ?

Oui les 3 premiers mois j’avais très envie de cassoulet, de sandwichs jambon/beurre à 10h du matin et d’avocat. Des envies de salé tout au long de ma grossesse.

 

Qu’est-ce que vous auriez aimé savoir sur l’accouchement/la grossesse ?

Jade : je trouve que les 3 premiers mois de grossesse ne devraient pas rester secrets. C’est la période où généralement on se sent le plus mal, le plus fatiguée, où nos hormones viennent tout chambouler, où l’on s’inquiète. Je pense que c’est important de pouvoir en parler, pour que les personnes soient plus compatissantes, qu’on se sente épaulé. Pour ma part c’est ce que j’ai fait, j’en ai parlé à mes parents au bout de 3 semaines, trop dur de garder ce joli secret.
Je trouve également que la maman est vite oubliée une fois que le bébé est arrivé. Elle n’est pas assez prise en charge, alors que c’est une période délicate malgré tout le bonheur que l’on vit. Il y a beaucoup de changement que ce soit psychologiquement, physiquement, notre nouvelle place…
Les mamans, mais aussi la famille devraient être mieux entourés et soutenus les premiers mois de l’enfant. Sinon j’ai été très bien informée, accompagnée tout au long de ma grossesse.

Romain : en tant que nouveau papa pas très patient, j’aurais aimé avoir lors des cours de prépa, une initiation à la relaxation, au lâcher-prise afin d’avoir des méthodes, des outils pour faire face aux difficultés des parents.

 

 

 

Quand avez-vous préparé votre sac de maternité ? Quand avez-vous commencez à préparer la chambre de bébé ?  

Nous avons préparé la chambre de Gaïa au 7ème mois de grossesse. On était un peu à la bourre. On a reçu la poussette et le cosy le 8ème mois. J’ai vécu tout ça sans stress, les hormones à cette période font bien leur travail.

Pour le sac de maternité, je crois qu’on l’a aussi préparé le 8ème mois. J’étais persuadée que Gaïa arriverait à terme et c’est ce qu’elle a fait. D’ailleurs on ne savait pas quelle taille acheter. Je pensais avoir un gros bébé, du coup on avait prévu du 1 et 3 mois, finalement le 1 mois était limite trop grand.

 

Comment se passe cette nouvelle vie avec bébé ? (le retour à la maison, les nuits, les biberons, la nouvelle organisation…)

Le premier mois a été difficile, j’allaitais Gaïa et ça ne se passait pas très bien. D’ailleurs au bout de 3 semaines, elle a été hospitalisée car elle ne prenait pas de poids, régurgitait beaucoup, elle se tordait à chaque tétée. Avec les conseils des professionnels, j’ai voulu insister avec l’allaitement, en essayant d’autres techniques. Puis Romain voyait bien que l’on souffrait toutes les deux et m’a conseillé d’arrêter. C’est avec un petit pincement au cœur mais beaucoup de soulagement que finalement nous sommes passés aux biberons et au lait artificiel. Je ne regrette pas du tout, nous avons fait ce qu’il y a de mieux pour notre fille, et je pense que ça m’a enlevé un énorme poids également.

Aujourd’hui Gaïa a 4 mois, c’est une petite fille curieuse, souriante, un vrai petit amour. On a eu de la chance car Gaïa est une petite marmotte. A 2 mois et demi elle dormait déjà de 20h à 8h (pourvu que ça dure). Elle pouvait parfois se réveiller à 4h, mais se rendormait facilement. Aujourd’hui c’est plus compliqué pour qu’elle fasse des siestes, surtout quand il y a du monde à la maison car elle aime bien être à nos côtés, écouter, observer. Alors quand le temps nous le permet, on fait les siestes avec elle, ce qu’elle apprécie beaucoup.

Nous avons vite trouvé une nouvelle organisation. On ne se met pas de pression. Une fois qu’elle dort, on range la maison, on remet tout en ordre et on profite de notre moment à 2. On essaie un maximum de profiter des temps avec elle. Gaïa ne va pas à la crèche pour le moment, elle a la chance de pouvoir rester chez elle, dans un endroit sécurisant où elle a ses repères, avec sa mamie qui la garde le matin. Nous espérons qu’à la rentrée elle puisse aller à la crèche ou chez la nounou afin de rencontrer d’autres enfants. Nous lui parlons beaucoup, et elle nous répond à sa façon, ce qui fait une drôle de conversation. Gaïa aime qu’on lui chante des chansons, qu’on fasse des bruits en tout genre, qui lui font beaucoup rire. Elle aime beaucoup les massages et les câlins.

 

Quand avez-vous fait votre faire-part de naissance ?

On a pris un peu de retard. Nous avons fait une séance photo quand elle avait 3 semaines, les photos ont tardé à arriver. Nous avons envoyé les faire-part de naissance quand elle avait 2 mois.

 

 

Et enfin, des conseils pour les futurs parents ?

Dites-vous bien que chaque jour est différent, les pleurs d’hier ne seront peut-être pas ceux de demain. Soyez patients, à l’écoute de votre bébé et de ce que vous ressentez. Tout évolue et change tellement vite, trop vite. Alors je vais peut-être dire comme tous les parents mais savourez chaque instant, même quand vous êtes épuisés, agacés. C’est normal de ressentir toutes ces choses, posez-vous avec votre bébé, prenez le temps avec lui, c’est tellement bon et important. Observez chacun de ses gestes, ses nouvelles mimiques, savourez le moment présent, le reste attendra et a tellement peu d’importance à côté de ce petit bijou.

Ecoutez les conseils mais pas trop, c’est vous qui connaissez votre bébé, le comprenez, alors écoutez vous ! Ce n’est pas grave si parfois vous l’endormez en le berçant dans vos bras, si vous le portez trop en écharpe, si vous êtes trop présents pour lui. Si vous ressentez qu’il en a besoin, faites-le. Ces instants sont tellement éphémères. Faites ce qui est bon pour lui et pour vous. Si vous avez aussi besoin d’un moment rien qu’à vous, pour souffler, vous retrouver, faites-le. N’ayez pas honte de laisser votre bébé même s’il n’a que quelques semaines. Si vous en ressentez le besoin, faites-le et revenez le cœur et l’esprit légers pour câliner votre bébé.

« Les mamans, profitez de votre grossesse également, de toutes les sensations que vous pouvez ressentir, prenez du temps pour vous, pour vous faire chouchouter ».

Si nous avons un dernier petit conseil à donner, c’est de profiter du premier mois en famille, de cette nouvelle vie à 3 si c’est votre premier bébé. Vous êtes déjà beaucoup dérangés à la maternité avec tous les professionnels, les examens, alors profitez en rentrant, de vous retrouver rien que vous. Interdisez les visites, pour vous et pour bébé qui a tellement besoin de calme, de douceur, d’être avec ses parents. Vous aurez tous besoin de repos. Bébé a déjà vécu tellement de chamboulements, si on peut lui éviter le monde, les odeurs et voix différentes qui peuvent être agressives pour lui. Dans un premier temps, prenez vos repères et apprenez à organiser votre nouvelle vie de parents.

En tout cas, nous vous souhaitons beaucoup de bonheur et d’amour dans cette aventure! On espère que vous allez vivre pleinement cette nouvelle vie avec joie et curiosité.